HAMLET

HAMLETBLOG.jpgNous avons entrepris de rééditer quelques classiques de la littérature mondiale

En commençant par Hamlet.
Peu original me direz vous...
Bien sûr, mais le texte est impossible à épuiser.
Notre originalité vient du fait que nous republions d'anciennes traductions en français.HAMLETBLOG3


Ainsi, celle coécrite entre Alexandre Dumas et Paul Maurice, en 1835, qui fut créée pour son théâtre historique, avant d'entrer au répertoire de la Comédie Française ( pendant 70 ans) en 1886, et rééditée pour l'occasion en 1887. C'est cette dernère que nous avons repris, sachant qu'elle contient des modifications par rapport à celle précédente. C'est une adaptation beaucoup plus qu'une traduction, elle est versifiée et très dynamique. Le livre est présenté sous un format de poche, avec couverture toilée motifs anglais, entièrement reliée à la main, au prix de 15 euros.

La seconde traduction que nous avons publiée, toujours d'Hamlet, est celle de Pierre Letourneur, libraire du Roi à son époque, datée de 1776. C'est une très belle écriture, bien sûr elle est infidèle, mais elle tient une place très importante dans l'histoire de la littérature française, et ce pour quatre raisons :
D'une part cette traduction lance le mouvement romantique dans la littérature française. Letourneur est d'ailleurs le premier à employer le terme romantisme, dans un passage célèbre du premier volume des oeuvres de shakespeare.
< Discours des Préfaces, notes infrapaginales page cxviij, " Nous n'avons dans notre langue que deux mots, peut-être même qu'un seul, pour exprimer une vue, une scène d'objets, un paysage, qui attachent les yeux & captivent l'imagination : Si cette sensation éveille dans l'ame émue des affections tendres & des idées mélancholiques, alors ces deux mots, Romanesque & Pittoresque, ne suffisent pas pour la rendre.... Le mot Anglais <Romantique cité au dessus > est  plus heureux & plus énergique : En même-tems qu'il renferme l'idée de ses parties grouppées d'une anière neuve & variée, propre à étonner les sens, il porte de plus dans l'ame le sentiment de l'émotion douce & tendre qui naît à leur vue, & joint ensemble les effets physiques & moreaux de la perspective. "
Ensuite parce qu'il est le premier à avoir traduit, en France, toutes les oeuvres de Shakespeare, à l'exception des sonnets.
Encore parce qu'il fut pris à parti par le vieux Voltaire, dans un combat d'arrière garde, où il fut question de la barbarie de la civiisation anglaise et d'autres ornithologies venimeuses.
Enfin parce que la publication, en vingt volumes, sur une période de 6 ans, fut une entreprise démesurée, industrielle et européenne. Commencée à trois ( Comte de Catuelan, Fontaine Malherbe, Le Tourneur ), elle fut continuée par le seul Le Tourneur dès le troisième tome. Cette édition fut souscrite par la noblesse européenne et pubiée à plusieurs centaines voire milliers d'exemplaires ( je n'ai pas d'info précises sur le sujet ). Succés incroyable, mais qui ne profita pas à Letourneur puisque ce dernier mourut à 52 ans, ruiné et, comme le dit Victor Hugo, "étonné". La traduction de Letourneur fit l'objet de régulières réédition, au XIXème siècle et au XXème siècle, mais aucune n'est aussi belle que la notre ( en toute fausse modestie ! ) format de poche, tissu motif indonésien, reliée main, prix 15 euros.
HAMLETBLOG1


Actuellement nous preparons encore plusieurs publications autour d'Hamlet
La Première traduction en français de Pierre Antoine de Laplace en 1745
Un recueil de commentaires contenant des textes de Voltaire, Fiquet du Boccage etc...
Une pièce adaptée, Hamlet de Ducis (1770 ), qui fit une grande impression sur Alexandre Dumas, avec aussi celle de  Saurin,  Beverlei, dont le personnage principal, un bourgeois, reprend le monologue d'Hamlet au moment de se suicider 1768...

En outre...

Nous avons demandé à des auteurs amis d'écrire des adaptations et nous avons ainsi publié trois variations :
Animalamlet d'Ivan Sigg, où tous les personnages sont des animaux, la scène un bout de la Savanne, et l'action sauvage et animalesque
Les Italiens au Dannemark, de Romaric Maucoeur, qui met en texte les comédiens de la cours, après le carnage, pour explorer l'outretombe...
Ophélie, de Cabace, texte violent, qui explore la relation incestueuse entre Laerte et Ophélie, sur un fond de guerre moderne...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :